top of page

Programme jeunesse

Le programme jeunesse s'adresse aux filles francophones âgées de 12 à 17 ans, victimes / survivantes d'agression à caractère sexuel qui résident ou œuvrent dans la région de Prescott-Russell.

Le service est offert sur une base volontaire. 

Becky Harrison, victime d’agression sexuelle, et son intervenante, Julie Delorme, au Centre Novas de Casselman.

PHOTO : RADIO-CANADA / CAMILLE KASISI-MONET

Appui individuel 

Les sessions sont offertes à court, moyen ou à plus long terme, selon les besoins de l'adolescente.  L'approche féministe est principalement utilisée.  Nous respectons que chaque fille soit experte de sa vie et soit en mesure de prendre ses décisions pour son propre bien-être.  Notre rôle est de l'accompagner, de l'écouter, de valider ses .émotions et de la soutenir. 

Pour obtenir des services individuels: 

Pour obtenir des services individuels, il n'est pas nécessaire qu'un tribunal ou un corps policier ait déclaré que l'agression sexuelle soit fondée. 

L'approbation des parents / tuteurs-tutrices, n'est pas obligatoire. 

Considérant l'étendue du territoire et que les filles de ce groupe d'âge ne disposent pas de moyen de déplacement, les intervenantes peuvent se déplacer dans les écoles afin de rendre le service d'appui individuel accessible aux filles qui fréquentent le milieu scolaire.

Groupe thérapeutique pour les adolescentes (12 à 17 ans)

Les groupes de soutien offrent un espace sécuritaire aux femmes et aux filles pour partager et exprimer leurs émotions par rapport à leur expérience d’agression sexuelle. Fondés sur la solidarité, ils favorisent le processus de guérison et la reprise de pouvoir personnel sur leur vie.

Objectifs généraux :

Diminuer les séquelles de l’agression sexuelle;

Développer des stratégies de gestion des conséquences;

Aider à découvrir et utiliser leurs ressources personnelles et celles de leur entourage;

Briser le silence, l’isolement et le stigma ressenti;

Prévenir l’incidence de nouvelles agressions sexuelles.

Soutien aux parents / proches

1 FILLE SUR 5 
1 GARÇON SUR 10 
rapportent avoir été victimes de violence sexuelle avant l'âge de 18 ans.

Apprendre que son enfant a été victime d’agression sexuelle peut soulever une période de crise et de bouleversement chez les parents et les proches. Ainsi, il apparaît primordial de tenir compte des parents/proches dans les services d’aide aux victimes d’agression sexuelle. Des rencontres individuelles et de groupe peuvent être offertes aux parents/proches des jeunes victimes.

Objectifs des sessions

Mieux comprendre les effets et les conséquences des agressions sexuelles sur les enfants victimes et survivant.e.s ;

Adresser et valider les émotions de colère, de culpabilité, de peur, de confusion et d’incompréhension ;

Équiper les parents à mieux accompagner leur enfant.

bottom of page