top of page
  • calacs9

Les 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le sexe

Toutes les années du 25 novembre au 10 décembre nous soulignons les 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le sexe. Il s’agit d’une occasion de démontrer notre solidarité en nous réunissant pour dénoncer la violence fondée sur le sexe en espérant mettre fin à cette violence !

La violence fondée sur le sexe est définie comme tout acte de violence perpétré contre une personne en raison de son sexe, de son identité de genre, de son expression de genre, ou de son genre perçu. Les femmes et les filles sont les plus touchées par la violence fondée sur le sexe, surtout les populations intersectionnelles, telles que les femmes et les filles autochtones, les femmes noires et racisées, les immigrantes et les réfugiées, les personnes bispirituelles, lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, en questionnement, queer, intersexes, asexuelles, plus (2SLGBTQQIA+), les personnes en situation de handicap et les femmes vivant dans les communautés nordiques, rurales et éloignées.


Les 16 jours d’activisme contre la violence fondée sur le sexe constituent une campagne internationale annuelle qui commence le 25 novembre, la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, et durent jusqu’au 10 décembre, la Journée internationale des droits de la personne. La Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre, désignée en 1999 par l’Assemblée générale des Nations Unies, a été choisie pour commémorer la vie des sœurs Mirabal de République dominicaine qui ont été violemment assassinées en 1960. Cette journée leur rend hommage et appelle à la reconnaissance mondiale de la violence fondée sur le sexe.


De plus le 6 décembre, nous célébrons la journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes. Le 6 décembre 1989, un homme a tué 14 jeunes étudiantes de Polytechnique Montréal. C'était un acte misogyne et de violence contre les femmes. La Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes nous permet de nous souvenir de celles qui ont subi de la violence fondée sur le sexe et de ce souvenir de celles que nous avons perdues par la violence. Tous les ans, le 6 décembre, la Coalition de Prescott-Russell pour éliminer la violence faite aux femmes organise des vigiles à Hawkesbury, Casselman et Rockland.


Au Centre Novas, nous voulons encourager la solidarité entre femmes. Nous reconnaissons l’importance de se supporter et de se souligner à travers le bon temps et le mauvais temps. Les 16 jours d’activisme nous offrent une occasion de se réunir en tant que Canadiennes et Canadiens pour lutter contre la violence fondée sur le sexe afin de mettre fin à la violence contre les femmes, les filles, les personnes 2SLGBTQQIA+ (deux esprits, lesbiennes, gais, bisexuels, transgenres, queers, personnes en questionnement, intersexes, asexués, etc.) et les personnes de diverses identités de genre.


Nous espérons qu' ensemble nous pourrons mettre fin à la violence faite aux femmes dans toutes ses formes !


Sources :




4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


bottom of page