top of page

Le mois de la prévention de l'agression sexuelle

Nous voilà déjà en mai. Le printemps est bien entamé, les fleurs arriveront sous peu et le soleil est de plus en plus présent. Le mois de mai est aussi le mois où l’on célèbre les mamans de ce monde. Le mois de mai est une période de l’année avec de la pluie, du soleil, de la bouette, du jardinage, et encore plus. On pourrait même dire qu’il s’agit d’un genre d’éveil, de sortie d’hibernation et de grand espoir pour la saison estivale à venir.


Pour le Centre Novas, le mois de mai a aussi une autre signification. En fait, le mois de mai est désigné, le mois de la prévention de l'agression sexuelle. Dans ce nouvel article, tu vas allez pouvoir lire un petit trait d’explications, suivi de nos espoirs et de l’importance qu’on attribue à ce mois. Nous terminerons avec quelques idées pour t’inspirer, pour que toi aussi, tu profites de ce mois de mai, pour poser un geste qui nous aidera à poursuivre cette quête, qui est, d’éliminer de la violence sexuelle.


D’abord quelques explications. L’agression sexuelle est une violence faite d’un humain envers un autre, pour du contrôle, de l’humiliation et du pouvoir. Malheureusement, même en 2022, dans une société plus « ouverte, respectueuse, libre et égalitaire », la violence sexuelle est toujours aussi présente. L’agression à caractère sexuel encore à ce jour représente une femme sur trois : victime – au courant de sa vie – (AOCVF) ; 1 fille sur 5 et 1 garçon sur 10, victime – avant l’âge de 18 ans – (Fondation Marie-Vincent). Certes, un mois réservé à sa prévention est encore très pertinent. La prévention, sensibilisation et l’éducation est un moyen extrêmement important et utile dans la dénonciation et l’élimination future de la violence sexuelle.


Évidemment, nous prenons l’opportunité, encore une fois, durant ce mois, pour promouvoir la résilience, le courage et la force de toutes ces victimes et survivantes. Ces personnes qui ont eu le courage d’en parler, de briser le silence ; ces personnes qui, à leur tour, aident, à leur manière, à la revendication des droits à la sécurité, la liberté et l’égalité/équité de toute personne.


Depuis l’ouverture du centre, nous mettons de l’avant l’importance de cette lutte pour la prévention, sensibilisation et l’éducation face à la violence sexuelle. Nous croyons que pour y arriver nous devons constamment mettre en lumière les impacts des agressions, militer pour nos droits, et assurer l’implication de chacun et chacune. Nous avons donc bâti et utilisé plusieurs outils. En voici un aperçu très court des dernières années. Au niveau scolaire : ateliers/ programmes pour enfants de la maternelle à la 12e année, pour le personnel et pour les parents/familles. Au niveau des femmes : café rencontres, groupes pour femmes de 65 ans et plus, SEPT femmes, ateliers et activités divers, groupes pour jeunes filles leader de notre communauté (Ma voix mon futur ; Jeunes femmes en actions), etc. et enfin, des évènements de sensibilisation au niveau communautaire : la marche des femmes (La rue, la nuit, femmes sans peur !), la marche des hommes (Un mile en talons hauts), participation à l’organisation des journées internationales pour femmes et filles, programme LGBTQui?, et encore plus. Nous tenons à ces programmes et évènements qui font parler, qui portent à réflexion et qui apportent des changements positifs !

Bon, bien beau tout cela, mais toi dans tout ça ? Qu’est-ce que tu peux faire ? Comment peux-tu t’impliquer ? Comment peux-tu faire une différence ? Voici quelques idées en rafales !

  • Informe-toi ! Ouvre un livre, regarde un pamphlet, appel au centre, fait des recherches sur internet ! Plein d’informations sont disponibles gratuitement !

  • Implique-toi ! Fais du bénévolat, joint un comité organisationnel, demande à ton travail/école d’organiser quelque chose !

  • Ose ! Ose dénoncer les injustices. Ose dire à ton ami que cette « blague » là n’est pas appropriée. Ose défendre la victime de commentaires sexistes.

  • Réfléchis ! Prends le temps de réfléchir à tes actions. Prends le temps de réfléchir à tes préjugés face aux victimes d’agressions sexuelles. Prends le temps de réfléchir et agis !

Et voilà ce qui met fin à cet article du mois de mai. Si tu as le goût, je t’invite personnellement à visiter nos médias sociaux. Plein de belles activités et opportunités seront présentées à travers le mois de mai ! N’oublie pas de t’informer, de t'impliquer, d’oser et de réfléchir !

À bientôt !

Julie Delorme,

Intervenante

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page