top of page
  • calacs9

Le militantisme féministe?

Dernière mise à jour : 25 mai 2023

Où, quand, comment?

Depuis quelque temps, j’ai l’impression que la « cause » féministe est forcée par le pouvoir politique et économique, à reculer dans le temps au niveau de ses avancements, qui, avouons-le, n’a pas été facile ni rapide. Pensons juste au droit à l’avortement aux États-Unis, au code vestimentaire dans les écoles de la région d’Ottawa ou encore les verdicts de non coupable en matière de violence sexuelle pour ne pas nuire au travail de l’agresseur.


C’est pourquoi j’ai décidé, dans cet article, de discuter avec toi du militantisme pour la condition des femmes en 2022. Comment ? En répondant à quelques questions :

Le militantisme, c’est quoi ? Commençons le tout avec la base, c’est-à-dire une définition du militantisme. Un grand mot qui en dit long… Selon Le Robert le militantisme est défini comme : « attitude de ceux, de celles qui militent activement au sein d’une organisation, d’un parti. » Si on ajoute la définition de féminisme, toujours selon Le Robert : « Doctrine qui préconise l’égalité entre l’homme et la femme, et l’extension du rôle de la femme dans la société. » Par conséquent, nous pouvons dire que le militantisme féministe est en fait la lutte active, mener par les femmes et leurs alliés, pour obtenir l’égalité et l’équité entre les genres, et cela à tous les niveaux de notre société.

Comment militer ? Pour « bien » militer, il y a tout de même du travail à faire. Évidemment, il faut s’informer sur le sujet qui nous préoccupe. Dans ce cas-ci la condition des femmes. Par conséquent, peut-être tu peux lire un livre sur le féminisme, consulter un organisme qui lutte pour éliminer la violence faite aux femmes, faire des recherches internet, etc. Il est aussi important de croire en tes valeurs et ne pas avoir peur de les défendre. Rester positive est important, car ce genre de militantisme peut devenir pesant, décourageant et épuisant, mais au combien satisfaisant lors des petites et grandes réussites ! Et finalement, applique tes propres croyances au quotidien pour être un exemple, ou une inspiration pour la personne à côté de toi.


Où et quand militer ? Les formes, lieux et temps de militantisme, il y en a beaucoup. On parle de très grands gestes politiques ou communautaires, à un « post » sur les réseaux sociaux. Ton objectif devrait toujours être d’informer, de défendre et de sensibiliser les gens autour de toi au sujet de ta cause. Participe à la marche des femmes organiser à Prescott-Russell pour défendre le droit des femmes de ton quartier ; discute avec les gens de ton entourage pour les sensibiliser à la réalité des femmes et encourage-les à se joindre à toi pour dénoncer les injustices ; partager sur tes comptes de réseaux sociaux des pétitions à signer en ligne. Pleins de façon à court et à long terme, à grande ou petite échelle sont possibles. Ce ne sont pas les idées ou le temps qui te manque !


Et avec qui ? Tu peux militer seule, avec tes amies, avec tes collègues, avec des alliés. Tu peux te joindre à des groupes déjà mis sur place ou en commencer un toi-même. Tu peux t’affilier à un organisme féministe de ta région ou un parti politique. Tellement de monde, de tous les genres peuvent te rejoindre dans ta lutte et tes combats pour améliorer la condition des femmes de notre monde !


Pourquoi militer ? Pour toi, pour ta mère, pour ta sœur, pour ta fille, pour ta boss, pour l’enseignante de tes enfants, pour la directrice d’une institution, pour la femme assise à côté de toi. Pour les femmes de ton pays et celles du pays voisin. Milite au nom des militantes du passé, celles d’aujourd’hui et celle de demain. Milite pour nos droits fondamentaux, pour ceux qui ne faut pas prendre pour acquis. Milite pour éliminer la violence faite aux femmes et les féminicides !


Dans ma vie personnelle comme dans ma vie professionnelle, je me fais souvent demander : « Mais pourquoi les femmes se battent encore pour des droits à l’égalité ? La loi le dit que vous êtes égale aux hommes » ! Malheureusement, notre lutte n’est pas terminée, on ne peut pas tenir pour acquis nos droits et surtout il ne faut pas oublier d’où on vient, où on est et surtout ce qu’on veut pour les femmes de demain.

Julie Delorme

Intervenante

Militante





2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page